Les 343 Connards

Je la sentais venir celle-là. Vous savez la prostitution c’est un débat assez virulent. J’avoue que personnellement, le3 fait que ça fasse débat me dépasse complètement. Depuis que j’ai une conscience de gauche et que j’ai réfléchi à la question, et même bien avant d’être féministe (et de savoir réellement ce que ça voulait dire), j’étais abolitionniste. Mais bon voilà, y a débat. Et je me disais, avec la loi qui se prépare doucement sur l’abolition du système prostitutionnel, ça m’étonne de voir presque aucune riposte si ce n’est quelques gesticulations minoritaires du STRASS.

Et bah voilà, ils se cachaient gentiment car ils se sentaient pas vraiment en danger. Ils avaient savamment infiltré le ministère pour faire capoter les plans. Maintenant les loups sortent sans les masques : une poignée de connards réac’ qui viennent pleurer parce qu’il se pourrait bien qu’on leur confisque leur jouet.

La subtile référence

Vous avez pas dû passer à côté, cette poignée de connard a décidé de s’appeler « 343 salauds : touche pas à ma pute ». De premier abord, comme j’ai le cœur sur la main, je leur conteste pas le terme de « salauds ». J’ai ouvert un dico, ça veut dire « homme méprisable et abject ». Je trouve qu’il y a une part d’honnêteté qu’il faut leur reconnaître. Néanmoins, la référence est aussi subtile qu’un ouragan qui traverse le pacifique.1

C’est qu’en 1971 (mais ça vous le savez sûrement tou-te-s), un manifeste rédigé par Simone de Beauvoir et signé par 343 femmes qui affirment avoir avorté. Ce n’est pas anodin car l’avortement les expose à des poursuites pénales. Cet acte est un des grands symboles des luttes pour les droits des femmes en France. Il est à la croisée de nombreux combat.

C’est d’abord la liberté de disposer de son corps. Choisir si on veut ou non rester enceinte. C’est aussi et par conséquent la liberté de choisir sa vie et son destin. Parce que vous savez, réduire les femmes à leur destin de mère. C’est une constante impression de la société patriarcale. On la retrouve dans les tâches ménagères, dans les stéréotypes de genre ou dans la lutte, qu’on a connu dans notre histoire, contre les plaisirs sexuels des femmes .

Les biens nommés2

Bref, ce manifeste était un acte de résistance dans une lutte pour l’émancipation des femmes, pour réclamer le droit à la liberté. Bref, un combat noble, courageux et progressiste ! (Et surtout un combat toujours d’actualité)

Aujourd’hui, ces 343 connards proposent diamétralement l’inverse, tout en s’en réclamant. Zemmour et compagnie (bien connus pour leur engagement progressiste) réclament le maintien d’un privilège. Quel privilège ? Celui que la société patriarcale leur offre : disposer du corps d’une femme pour ses besoins. De toute évidence, comme les harems d’esclaves ne passent pas trop dans notre société actuelle, il y a un semblant de marchandisation au profit d’un proxénète. Bref, le patriarcat combiné au capitalisme a trouvé son parfait rejeton.

Maintien du privilège donc, et surtout maintien d’un système tortionnaire qui organise la traite et les violences faites aux femmes. Le « touche pas à ma pute » pourrait presque passer pour un acte paternaliste de protectio4n. Mais on en est loin. Tout comme les clients de ce site (attention, les estomacs sensibles sont priés de ne pas cliquer…. Bon trop tard, vous êtes têtus hein !)… Je disais, tout comme ces enflures de clients habituels, les hommes n’en ont rien à carrer des prostituées qu’ils « consomment », c’est leur plaisir le centre de leurs préoccupations.

D’ailleurs, pour la petite histoire. Face aux conditions intolérables de la prostitution dans les maisons closes allemandes, le gouvernement a eu un jour la magnifique idée de demander aux clients d’alerter les autorités si jamais les droits des prostituées étaient atteints. Genre un droit tout con, le droit d’avoir des rapports protégés. Gros flop ! Pourquoi ? Parce que les clients ne sont pas là pour faire du social.

Tout ça pour dire que ce manifeste est à gerber, mais qu’il montre que les loups sont de sortie pour défendre leur système de domination. Pour ceux qui se posaient encore la question « à qui profite le crime ? »

Romain JAMMES

 –

IMPORTANT : Pour harceler ces connards, RDV sur ce site http://343connards.fr/

Advertisements

15 réflexions sur “Les 343 Connards

  1. un tweet pour Beigbeder (j’ai pas tweeter, si quelqu’un veut relayer) :
    Je suis sûre que ta petite Chloé prendrait beaucoup de plaisir à sucer des bites à la chaine pour contenter les 343 salauds dont fait partie son connard de papa.

  2. Dites donc jeune homme, on peut être de gauche et branché social ET ne pas être abolitionniste, malgré ce qu’induit ce début d’article très péremptoire… il ne me semble pas qu’être militant signifie être manichéen, je me trompe ?
    Cette précision étant faite, je rejoins bien sûr le fond de l’article et suis tout aussi choquée de ce manifeste grossier qui se réclame d’une lutte qu’il semble bien mal connaître (ou alors et c’est encore plus mesquin, dont il réutilise les codes pour sa cause dégueulasse)

      • Je trouve qu’il faut se garder de l’être, même si on en a très envie car c’est la nuance qui fait la tolérance 🙂 Et qu’il serait trop facile de tomber dans un monde binaire à l’image (entre autres) de ces gros cons.

    •  » il réutilise les codes pour sa cause dégueulasse »: c’est tout à fait ça, et dans l’esprit de ces queutards: j’utilise les femmes et je leur fais violence, jusqu’à inverser leurs codes pour les empêcher de se défendre contre le système patriarcale que je cautionne… En somme, toutes les femmes qui revendiquent leurs droits à faire leurs propres choix peuvent se sentir d’une certaine façon « entubées » par ces 343 salopards…

  3. Je noterais tout d’abord que vous passez sous silence la prostitution masculine, qui correspondrait à un tiers des personnes se prostituant.
    Ensuite vous parlez de privilège quant à pouvoir aller utiliser les services d’une prostituée, mais en quoi est-ce un privilège ? La prostitution est-elle réservée à une élite particulière ? A une classe particulière ? A un sexe particulier ?
    Enfin, en vous lisant, j’ai l’impression que vous considérez que la prostitution est une contrainte et que ces prostituées sont toutes embringuer dans des réseaux mafieux, or c’est totalement faux.

    • Bon, beaucoup d’individus utilise encore l’argument du fait que « non, toutes les prostitué-e-s ne sont pas soumise à un mac et issu-e-s de la traite des femmes, il y en a des consentant-e-s, même certain-e-s qui le font pas plaisir… » Bref… OK OK… Prenez le temps de vous informez et de regarder les chiffres, ces personnes là sont minoritaires dans le réseau prostitutionnel (entre 20 et 30 pour cent) et d’autre part, adopter des lois abolitionnistes au sein d’un pays ne remet pas en cause cette prostitution : les prostitué-e-s de ce type continuant à exercer, mais en revanche limite la casse et les dégâts en ce qui concerne le traffic des êtres humain-e-s… Donc ne paniquez pas, vos si cher-e- et tendre prostitu-é-s consent-e-s continuerons de ce vendre… Pour votre bons plaisir….

    • Alexis, réveillez-vous… les prostituées sont à 90% des femmes. Oui, elles sont destinées à un sexe en particulier (même quand ce sont des hommes…).
      Un très gros nombre d’entre elles sont en effet sous la coupe de réseaux mafieux : 270 000 en Europe (80% des prostituées en France étant d’origine étrangère). Vous pensez qu’il en reste combien, qui font ça pour le plaisir, ou alors pour agrémenter leurs vacances ?

  4. Bon, je trouve scandaleux que ces abrutis parlent en lieu et place des prostituées elles memes…Et puis messieurs un peu d’humilité ne vous ferait pas de mal, par ce que se comparer au manifeste sur l’avortement, bof, vous n’avez là aucun courage ni aucun risque à le faire.Sans compter que votre cause : pleurnicher parce que vous risquez de vous prendre une amende, parce que vous refusez d’assumer votre responsabilité de clients de prostistuée est ridicule et sans sens.
    Je rejoins des commentaires : les femmes de votre entourage vous parlent encore ? vos mères ? filles ? conjointes ? relations …vos arguments sont si abjectes.

  5. Ce qui est génial dans la démarche des 343 Salauds, c’est que tout est dégueulasse.

    La référence déjà…

    La démarche aussi : ouin ouin, je peux plus coucher avec des prostituées comment je serai trop dégouté de la vie.

    Et même la position de ces gens… Remarquez qu’il s’agit en intégralité de pseudo-intellectuels blancs, pour la plupart ayant dépassé la quarantaine (je ne vais pas dire qu’ils sont vieux… Mais disons que, parfois, l’âge, ça compte…), bref, toute une population particulière et favorisée qui, dans beaucoup de cas, ne fait que théoriser.
    Quand on est directement confronté au problème à un moment de sa vie de part son milieu, sa classe sociale, son sexe, son orientation sexuelle et ses revenus, c’est autre chose.

  6. Pingback: L'art et la manière | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s