« Eh déconne pas, Manu… »

Bonjour, Manu. Oui, je vais t’appeler par ton petit nom. Après tout, on s’est déjà rencontrés plusieurs fois. Tu as été mon député longtemps Manu, mon Maire quelques années aussi. Pourtant j’ai un aveu à te faire, même face à la droite, je n’ai jamais glissé ton nom dans un bulletin de vote. C’est que je connaissais tes sales idées avant que tu ne sois ministre de l’Intérieur. Je m’y attendais et pourtant, tes paroles me glacent le sang.

manu

C’est quoi ton problème Manu ?

Tu sais Manu, j’ai pas bien compris ton problème avec les Rroms. Avant d’être à Beauvau, t’avais déjà un souci avec leurs tentatives de scolarisation à Évry. Pourtant des militants faisaient le forcing, mais toi la sourde oreille.

J’ai pas bien compris, Manu, ce que tu voulais dire par « Les Rroms ont vocation à revenir en Roumanie ou Bulgarie ». Tu sais, dans ces pays, ils sont opprimés, c’est pas spécialement la joie. Au fond, je suis sûr que s’ils pouvaient y vivre en paix, un certain nombre y retournerait. Mais Manu, la France c’est une terre d’accueil, c’est pas qu’on est les bonnes poires. C’est que c’est notre philosophie. D’ailleurs, on t’a bien accueilli pendant le franquisme, t’es resté et c’est tant mieux comme le dit Jean-Claude Lefort. Puis merde, en plus ils sont dans l’Europe, même la Commission te fait la leçon. Alors tu vois, c’est pas à nous de juger s’ils ont vocation à rester ou pas, mais plutôt à nous de les accueillir. Et j’ajouterais Manu, que si tu connaissais vraiment les Rroms, tu saurais que la plupart sont français.manu 3

J’ai bien compris que ton trip, Manu, c’était de montrer tes muscles. Tu l’as fait à Marseille, mais je doute des résultats à moyen terme. On n’assagit pas un peuple en lui cognant dessus Manu. On le forme, on lui permet l’accès au travail pour qu’il vive heureux et émancipé et on le protège.

Au fond, c’est p’tet ça ton problème. La Commission, tu ne l’écoutes que quand ça t’arrange. Alors tu dis que les Rroms veulent pas s’intégrer, mais j’ai pas l’impression que toi tu veuilles intégrer grand monde. Austérité, austérité et encore austérité. T’es un de ceux qui en demandent le plus. Comme si dans ta ville, les gens en souffraient pas assez. Alors quand on organise le chômage de masse, ça touche tout le monde, et forcément les Rroms.

Ciao Manu

En fait ton problème Manu, c’est pas vraiment tes idées. Elles sont merdiques, c’est comme ça : elles puent l’extrême-droite, la moisissure fasciste que j’aimerais sentir au bout de ma batte de baseball tu vois ? Seulement voilà, dans ta guerre sainte anti-immigrés, tu salis le nom de la Gauche Manu. La Gauche tu vois ? Celle qui est tolérante, ouverte, solidaire, combative, intelligente ; celle à qui on doit tout ce que t’essaies de détruire. Moi, je te donnerais pas cette étiquette Manu, mais beaucoup de français si.

Alors déconne pas Manu, quand c’est trop c’est trop. Fais un bon coming-out, et rejoins tes potos. L’UMP c’est sympa, y a plein de gens comme toi. Tu s’ras à la maison, tu t’sentiras chez toi. Tu sais quoi Manu ? T’as même le droit de prendre le gouvernement avec toi. Je te les donne, j’en veux pas, ils valent pas mieux que toi.

Romain JAMMES

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités

26 réflexions sur “« Eh déconne pas, Manu… »

  1. Pingback: « Eh déconne pas, Manu… &ra...

    • Oui, l’humanité de la gauche au pouvoir, on la cherche, Romain ; tolérance, ouverture à l’autre, solidarité, où sont donc ces valeurs fondamentales ?
      Merci pour tes billets, si bien visés.

  2. Quand on voit comment les banquiers font et défont le monde d’un claquement de doigt, cela doit les faire doucement rigoler nos polémiques politicardes, c’est un os à ronger pour nous occuper en nous divisant et pendant ce temps ils continuent à faire « mumuse » sur notre dos en nous faisant croire que NOUS nous pouvons y changer quelque chose à ce monde de pourris !

  3. Si je ne m’abuse, la Roumanie et la Bulgarie font partis de l’Union Européenne? Donc la commission européenne, France en tête (pays des droits de l’homme), ne devrait elle pas sanctionner la Roumanie et la Bulgarie pour leur gestion de la minorité rom’s?
    Il me semble qu’en Europe il n’y a plus aucun partis politiques ni pays « fascistes »! Alors, peut être qu’il appartient aux politiques bulgares et roumains de gérer cette communauté…
    Quant aux rom’s français, bah ils sont français et soumis aux lois françaises notamment concernant la salubrité es logements, l’éducation des enfants etc… Bref ras le bol des raccourcis bien pensants de la gauche béante! Au fond vous faites preuve d’autant d’intelligence et d’inculture que le FN. Puis, le problème de fond n’est pas qu’ils sont rom’s mais la façon dont ils vivent. Dans notre République des droits de l’homme on ne vit pas comme on veut, on vit dans le respect d’autrui et dans un cadre de vie décent (même si c’est illusoire, inaccessible pour beaucoup en raison des couts financiers auquel cas il faudrait se pencher sur les problématiques de logement notamment au lieu de disserter sur la bien pensante). Quant à Manu, il n’est rien d’autre qu’un socialo, membre du parti socialiste avec toutes les hypocrisies qui couronnent ce partie. Quant à la gauche humaniste, il ferait bien de descendre de son pied d’estale et d’aller rencontrer les vrais gens qui ne son ni fachos, ni bienpensants, ni racistes, ni très accueillants. Mais des gens peut être sur qui on peu compter, des gens qui veulent pas se sentir coupable des problèmes des « minorités » car après tout on vit dans une France une et indivisible où les minorité ne sont pas censé exister au nom de l’égalité. Arrêtez d’écouter Tf1, Bfm TV, arrêté de lire Sade ou Céline, arrêtez de pleurer le sort de gens que vous n’aiderez jamais: prenez un bon coup de rouge (à 3 euros de la bouteille), un bon pâté et du pain et partager le avec vos proches. Un rire entre ami nous amène parfois plus à la vérité qu’une tonne de livre!

    • « Puis, le problème de fond n’est pas qu’ils sont rom’s mais la façon dont ils vivent. Dans notre République des droits de l’homme on ne vit pas comme on veut, on vit dans le respect d’autrui et dans un cadre de vie décent »

      Mais LAULE, trop fun Seb, merci pour cet étranglement de bon matin ! C’est bien connu que les gens qui vivent dans des bidonvilles kiffent ça, ils adorent trop être dans la merde, devoir mendier pour survivre et ne plus sentir l’humanité en eux c’est leur came putain !

      Sérieux, réfléchis avant d’écrire mec…

    • « la commission européenne, France en tête (pays des droits de l’homme), ne devrait elle pas sanctionner la Roumanie et la Bulgarie pour leur gestion de la minorité rom’s? »

      Non mais il faut arrêter avec ce délire comme quoi les Roms serait le problème de la Roumanie. Les Roms sont issus d’un peuple originaire du Nord de l’Inde, mais ça c’était il y a tellement longtemps qu’aujourd’hui on peut affirmer qu’ils n’ont pas de patrie — si ce n’est l’Union Européenne puisque, même nomades, ils en restent les citoyens.
      Certes la communauté Roms en Roumanie est plus importante que celle en France. Mais en Belgique aussi, alors même que la Belgique est un pays beaucoup plus petit et moins peuplé que la France. Les Roms n’appartiennent pas à la Roumanie, ni à la Belgique, ni à la France. Souvent au sein même d’une seule famille il y a plusieurs nationalités, en fonction des lieux de naissance des enfants.
      La seule différence entre la France et la Roumanie, c’est que cette dernière a choisi d’utiliser une partie des fonds versés par l’UE pour lutter contre les discriminations dans une politique de « vivre ensemble » Roms/Roumains. La France aurait pu le faire, puisqu’elle aussi touche les mêmes fonds, mais elle a choisi de les utiliser ailleurs.
      Certes il ne s’agit pas de nier les problèmes que causent les Roms un peu partout en Europe. Problèmes… ou difficultés à cohabiter en tout cas. Qui viennent : 1) des conditions généralement très précaires de ces populations, ce qui n’a jamais aidé à la paix sociale (mais ce n’est pas le cas partout, il y a des communautés Roms aisées en Europe de l’Est) ; 2) de la question culturelle que pose les Roms –> Ils sont les derniers représentants d’un mode de vie semi-nomade, rétif au salariat. Mais est-ce une bonne raison pour les virer, détruire leurs « maisons » ? Non.

  4. Et pendant ce temps en Grèce;

     » On vient finalement d’apprendre cette semaine, que justement, l’UE se prépare à fermer ses frontières aux Grecs qui recherchent du travail ailleurs, et ceci, sur proposition des représentants Britanniques, Néerlandais et Suédois, projet ayant d’emblée obtenu l’approbation de la délégation allemande. »

    Extrait de Greek crisis,billet du 2/10/23

  5. Un bon bouquin à découvrir : « Les pauvres préfèrent vivre en banlieue »…je ne me souviens plus du nom de l’auteur, mais il explique les difficultés à connaître les » codes administratifs » de toute une frange de la population…

    • Pour tous ceux qui pensent par le petit bout de la lorgnette, écoutez absolument l’argumentaire de JL Mélenchon au JT de FR3 :

      Là :

      OUI, Il n’y a pas des Rroms, il y a des gens pauvres qui sont persécutés chez eux et maltraités chez nous !! Les inconvénients de la cohabitation, car oui, c’est un scandale ces campements inhumains, est à mettre au compte de ces gouvernements de merde (les leurs et les nôtres) qui les laissent dans de telles conditions. Et NON ! on n’est pas envahis, y’en a que 16 000 en France pour 65 millions d’habitants, alors ça va ! Si les « odeurs » vous gênent, battez vous, non pas contre eux, mais AVEC eux pour qu’ils soient relogés dignement et réfléchissez un peu plus loin que le bout de votre nez, c’est affligeant ! Rappelez vous qu’on disait la même chose des juifs, des arabes, des portugais, des italiens, des polonais….. en son temps. Toujours la même rengaine.
      Ce sont des boucs-émissaires. Pendant ce temps là, on ne parle pas des vraies questions : leur crise, le chômage, les bas salaires et tout le merdier dans lequel PS, UMP et FN nous mettent. La presse prend en otage les imbéciles.

  6. « Et j’ajouterais Manu, que si tu connaissais vraiment les Rroms, tu saurais que la plupart sont français. » A partir du moment qu’ils ont la nationalité française effectivement la question ne se pose pas.
    Donc je suppose que ce ne sont pas de ces Rroms la dont on parle en ce moment.

    J’avoue ne pas trop connaitre les droits/devoir qu’apportent la rentrée d’un pays dans l’union européenne pour ces citoyens.
    N’importe quel habitant d’un pays de l’UE peux accéder aux services publiques ( éducation / santé / retraite et j’en passe ) du pays dans lequel il se trouve ? Même si ce n’est pas le sien et qu’il n’y cotise pas ?
    Ce n’est pas une fausse question ^^ pour le coup je n’en ai vraiment aucune idée.

  7. La principal financement des budgets de l’état, et donc des services publics, reste la TVA, pas l’impôt sur le revenu. Il suffit donc d’acheter quoi que ce soit en France pour cotiser aux services publics en fait…

    • La TVA existe dans pour ainsi dire tous les pays, ce n’est pas pour autant que cela va me donner les droits d’accéder à tous les services public de tous les pays ou j’achète des produits. ça doit être un peu plus compliqué que ça quand même.

      • A toi de voir, mais le financement de ces services publics passe bien majoritairement par la TVA, même si les autres impôts et cotisations sociales participent aussi. Après, la question derrière, c’est de savoir si on doit réserver ces services à une catégorie de personnes… Dès lors, il faut définir qui et comment… Les ressortissants de nationalité française ? Ceux qui peuvent cotiser (on décide alors de laisser crever la gueule ouverte les pauvres en général) ? Etc…

        Il s’agit d’un choix de société, soit on la base sur la solidarité, et on donne accès à la santé, l’éducation, etc… à tous, soit sur un principe de marché, où l’utilisateur du service public doit « payer » pour y avoir accès. Et avant de répondre, vaut mieux réfléchir aussi aux conséquences d’une éducation et d’une santé, entre autres, à deux vitesses si ce n’est plus…

        Et sinon, pour finir, l’accès égal aux services publics, pour les ressortissants de l’UE dans n’importe quel pays de l’UE, est une obligation liée au droit communautaire. C’est à dire qu’un français installé en Allemagne aura les même droits aux services publics allemands, la même pour un rom…

  8. Vouloir une société solidaire ne veut pas pour autant dire vivre dans un monde de bisounours.
    Ce n’est pas comme si la secu était en faillite et risque de ne jamais la résorber, ni même l’état qui est dans la même posture.
    On vis dans un pays clairement avantageux, et je suis fière de participer à ce partage et cette solidarité, mais croire que l’on peut aider la terre entière est…naïf non ?
    Je n’ai pas écris que l’on devait avoir accès aux services publics en fonction des cotisations mais en fonction de sa nationalité ( a part la santé ).
    Car sinon ou fixe tu la limite ? pourquoi quelqu’un qui n’est pas français ne pourrait pas toucher le RSA a partir du moment ou il paye de la tva ?
    On serait dans un pays ou le taux de chômage serait négligeable, ou la pauvreté serai quasi inexistante, je comprendrais très bien et je pense qu’il n’y aurait pas ce débat

    Après, clairement, je trouve que le débat est plus idéologique qu’autre chose, le nombre de Rom en France étant négligeable par rapport à la taille du pays, ce n’est pas ça qui changera les choses.
    Pour ce qui est de l’Europe j’avoue ça me surprend mais je ne connais pas assez pour contredire. Si j’habite en Alsace je peux mettre mes enfants à l’école en allemande gratuitement, aller dans leurs hôpitaux, alors que je payes mes impôts en France ?

  9. Si tu vis en Allemagne et que tu as une carte de résident du pays, oui. En vivant régulièrement en alsace, non.

    Pour le reste, perso je fixe pas de limite, politiquement étant plutôt anar et souhaitant sortir à la fois du système marchand et du système d’autorité hiéarchique actuel, je me positionne pas sur ce genre de problématiques…

    • J’avoue je ne connais pas assez le modèle anar pour me prononcer sur la question.
      Même si il y a peu de chance que je me retrouve dans ce modèle il faudrait à l’occasion que je cherche des choses à lire sur le sujet.

  10. Après avoir longtemps suivi cette page via facebook pour tes idées féministes, cet article est celui de trop pour moi et probablement ma dernière lecture sur ce blog. Je suis de droite, et pourtant féministe. Comme quoi, les gens de droite ne sont pas tous des méchants, pas plus que les gens de gauche ne sont des bisounours. Et pourtant, quand je vois grand nombre de tes articles, je m’aperçois que tu as parfois une vision des choses assez manichéenne. Je respecte bien entendu tes opinions, mais j’ai l’impression que tu ne respectes que celle des gens de gauche, que certains qualifient de « bien-pensants » (je hais cette expression de manière générale, mais ne parvenant pas, là maintenant, après une journée de fac, à trouver autre chose, je te prie de me pardonner. Je n’utilise pas cette expression de manière méprisante.). Je suis d’accord avec Valls au plus haut point sur ce sujet. Je connais assez bien les roms, pour être présente de manière régulière dans une ville en étant peuplée. Crois-tu aider ces gens en les laisser mendier dans la rue? Crois-tu qu’ils sont mieux dans leurs ghettos qu’ailleurs? Ou alors penses-tu que l’Etat devrait leur fournir des aides en veux-tu en voilà? Que la situation économique aille dans le sens de cette démarche? En France, dès que nous ne pouvons pas aider le monde entier, nous sommes coupables. J’ai vécu quelque temps en Angleterre, et leur immigration n’est pas comme la notre. Les anglais ne se sentent pas le besoin d’accueillir toute la planète, mais quand ils accueillent leurs immigrés, l’intégration se passe bien mieux de manière générale. Alors bien sûr le fait que je me dise de droite donne sans doute à mon argumentation moins de poids à tes yeux, tu diras peut-être que je suis raciste, fasho, ou que sais-je… Mais trouves-tu normal d’envoyer ses enfants mendier? Voler? J’ai faillis me faire voler mon sac dans le métro, sans la gentillesse de quelqu’un qui m’a prévenu à temps… Je sais, c’est horriblement cliché. Mais c’est vrai, et je le regrette sans doute autant que toi. Je prends un ticket de métro, un enfant rom demande une pièce. Je ne donne rien, il appuie sur la touche annuler pour que je ne puisse pas avoir mon ticket. Une autre fois, je me suis fait insultée simplement car j’avais le malheur de me trouver face à une rom de 15 ans qui voulait faire la grande devant sa soeur/cousine/mère/je ne sais qui. Je ne mentionne pas les vols sur les voies ferrées dans ma ville. Est-ce que tout cela m’incite à la compassion? Si ces gens étaient blancs et que la bienséance n’en serait donc pas choquée, ne trouverait-on pas à redire à leur comportement? Car enfin, nous ne sommes pas dans un pays de fasho, bien au contraire. Nous sommes dans un pays qui a tellement peur de passer pour tel qu’il est prêt à toutes les concessions. Je tiens aussi à dire une chose, qui sera prise comme elle sera prise. Racisme, homophobie, sexisme, même combat? Ceux que l’on défend tant contre le racisme, bien souvent (j’insiste sur le bien souvent… Je commence à avoir peur de choquer la bienséance, à force…) sont bien loin de se mobiliser contre le racisme et l’homophobie. J’en ai juste marre de devoir défendre des gens qui rient de ma cause. Tu sais ce que j’ai lu sur un article du monde concernant la circulaire de Belkacem sur la parité? Quelque chose comme « ils n’ont que ça à foutre, qu’ils s’occupent déjà du droit de vote des étrangers ». Et ça, ça me met en colère. Parce que cela ne va que dans un sens.

    Voilà, je tenais juste à m’exprimer pour la première et la dernière fois dans ce blog, même si j’ai tout de même été une lectrice assidue. Je te félicite encore une fois pour tes articles féministes très bien construits et très bien pensés. Le dernier en date, « pas ce soir j’ai la migraine », touchait un point essentiel et trop souvent tabou. Sans rancune donc, au plaisir, et désolée si la fatigue atténue quelque peu mes capacités d’écriture… Si tu souhaites me répondre, j’en serais ravie, mais cela devra se faire par mail…

    Cordialement

  11. Pingback: J’ai vomi… | L'Art et La Manière

  12. Pingback: Ce court moment où j’ai cru que nous avions un Parlement… | L'Art et La Manière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s