Sarko II : le retour dont tout le monde se fout

Vous savez, le journalisme, c’est un beau métier. Dès la Révolution Française on comprend toute la noblesse de la profession. Le tableau de David, Le Serment du Jeu de Paume, le montre bien. Barrère dans la salle de l’Assemblée Nationale retranscrit avec précision les débat pour que le peuple soit informé. Marat, en haut à droite, tourne le dos à la salle et regarde dehors, il interprète, justifie, dénonce, bref, il est engagé dans ce qu’il fait. Chacun à leur manière Barrère et Marat font leur grande tâche de journalistes.

S3

Sauf qu’aujourd’hui, bah ça n’existe pas tout ça. Eux, ils ne vendaient pas du temps de cerveau disponible, ils n’étaient pas dans un trip fascisant et décérébrant. Ils se disaient pas qu’au fond, la politique c’était un peu comme Plus belle la vie mais avec un scénar en sus. Bref, c’était des journalistes. Là, je ne sais pas qui gère le casting, mais y en a pas mal que je ferais tourner à Pôle emp’. On verra si, comme l’info, ils savent créent du boulot ex nihilo.

Le vengeur masqué

Vous savez de quand date le premier sondage sur l’élection de 2017 ? La rentrée 2012. Ouais genre normal quoi. Enfin ils nous avaient fait la même en 2007 rassurez vous. Royal perdait de nouveau contre Sarkozy. La question n’était pas alors de se dire qu’en 5 ans il peut se passer des choses. Non vous savez, dans le joyeux monde de ces journalistes, rien ne change.S

Mais là, ce coup ci, le réalisateur fait très fort. Parce que le retour de Sarko qui repasse à la télé tous les mois, c’est tellement gros que ça passe avec la souplesse d’un ouragan sur la Nouvelle-Orléans. Au départ, un ponte de l’UMP le glisse, ça fait la UNE de tous les JT, et on fait un sondage parce qu’on a que ça a foutre alors que ça coûte le salaire de plusieurs reporters de terrain. Le sondage paraît, les français ne veulent pas que Zorro revienne, mais quand même il pourrait revenir RENDEZ VOUS COMPTE PUTAIN !

Sauf qu’en vrai, on s’en tape mais alors pas qu’un peu. Pour vous dire, même Beckham au PSG ça m’intéresse plus. Et concrètement, à part une poignée de militant UMP qui ne voient pas le bout du tunnel à cause des 2 demeurés qui sont pas foutus de se mettre d’accord, tout le monde s’en fou. Alors sérieusement, ce n’est pas de la création d’info ça ?

On dira que…

De la création d’info pour faire du fric peut-être. Dans la tête des éditorialistes, si on raconte pas un match de boxe permanent et viriliste, on fait pas d’audimat. Il y a que ça qui les intéresse ! Mélenchon l’est pas content, Copé l’est pas content, Le Pen l’est pas contente, Montebourg l’est pas content cont’ Ayrault, Fillon l’est pas cont’ Copé, Pierre Laurent l’est pas content cont’ Mélenchon, Placé l’est pas content cont’ Dufflot qu’est pas contente cont’ Hollande mais peut pas l’dire, Hollande l’est pas content cont’ Cahuzac, Cahuzac l’est pas content cont’ Mediapart etc… Niveau politique 10e sous-sol, on pourrait y faire de la géothermie.

S2jpg

Sauf que quand on s’appelle Barbier et qu’on est resté à ce niveau primaire de réflexion, on est bien obligé de trouver du croustillant. Un flamby ça fait une politique de droite mais ça croustille pas super, Le Pen elle est caricaturale et pis bon Mélenchon c’est quand même un gros con : il est obtus et ça oblige à travailler ses fiches. Comme à l’UMP ils se font harakiri où se lance dans des diatribes homophobes, faut bien inventer un vrai conflit, un truc qui a plus de gueule que la guerre au Mali où on se croirait dans un Western sans cow-boy, sans indiens, sans petits village et donc sans shérif. Un désert quoi. Alors pour qu’on raconte toujours une ptite histoire et surtout qu’on passe pas nos JT à raconter la vie des français, bah on joue à « On dira que… »

Alors on dira que Sarkozy c’était quand même un grand président et que depuis, l’ectoplasme qui le remplace fait pâle figure. On dira que ce Sarkozy ça peut être le sauveur S4suprême façon De Gaule, Moïse etc… et qu’à défaut de libérer Paris (c’est mal barré pour l’UMP) il peut couper la mer en deux. Pour ça, on lira les fiches que nous ont concocté ses communiquant, parce que si on dit une connerie et qu’il nous contredit, patatras, toute l’histoire tombe par terre. On dira que ça intéresse les français sans dire que la plupart des gens refusent de répondre à ce genre de sondage de merde.

Masquer les vengeurs

Mais surtout, le vengeur masqué, il a l’air de masquer les vengeurs. Je veux dire, c’est pas comme si y avait rien a dire ces temps ci. Des plans sociaux à la pelle, un gouvernement qui gesticule puis qui s’aplatit, des accord Medef/Medef qui veulent être validés par Ayrault. Enfin bref, des coups de poignards sauce Jack l’éventreur. Et tout ça c’est raconté à la va-viteS5 entre 3 masculinistes homophobes qui se foutent sur des grues, un pape qui démissionne et un grabataire qui rejoint une équipe de millionnaires pas foutu de gagner contre Sochaux.

Alors oui, quand des milliers de personnes risquent leur job, des millions ont peur que ce soit aussi le cas pour eux, puis encore des millions sont de toute façon déjà dans la merde, le retour de Sarko ils et elles s’en carrent, s’en battent les couilles, les ovaires et tout ce qui va avec, ils et elles s’en moquent, s’en foutent, s’en balancent, et j’en passe.

Alors pour ne pas subir ce trip des oligarques qui se regardent le nombril et pensent que le monde tourne autour d’eux. Je vous propose des médias, des vrais : nous. Des infos sur les plans de licenciements ? Ici, ici ou ici. Sur le chômage ? Ici. Sur le Mali ? Ici. Sur le MEDEF ? Ici. Sur les masculinistes ? Ici. Sur l’équateur ? Ici.

Allez, rendez-vous chez les blogchévik.

Romain JAMMES

Publicités

Une réflexion sur “Sarko II : le retour dont tout le monde se fout

  1. Non mais la grand mère masquée et l’autre avec ses oreilles de lapin, ça m’éclate. Heureusement qu’elle est là, sinon, j’ai envie de tout casser, de tout foutre en l’air, de chialer, de faire pipi par terre, de me rouler dedans, j’en AI MARRE de ces putains de journaleux à la mort moi le noeud avec leur saloperie de merde qu’ils nous balancent tous les jours. J’ai envie d’une île déserte, de silence, de rien, mais je ne peux pas, je ne peux pas…. suicide social, voilà ce qu’ils nous suggèrent.
    Bon voilà, chacun ses coups de blues et de colère, pas académique le langage mais, putain, ça fait du bien (pardon les péripatéticiennes). Mais comment on va se sortir de cette gabegie ? Là tout de suite, ch’ais plus. Ras le bol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s