Quand les cumulards nous prennent pour des ânes…

Je sais pas si vous avez remarqué mais y en a qui se foutent bien de notre gueule… Vous allez me dire que c’est pas nouveau, il y a comme qui dirait un mépris assez traditionnel du peuple et de toutes ses remuades gauchistes de la part des élites auto-proclamées. Mais comme j’en perds pas une pour me plaindre je peux pas laisser passer celle-là, d’autant qu’elle me tient particulièrement à cœur.

« Être sérieux »

Je ne ménage pas les critiques à l’attention du parti de gauche « responsable », « réaliste » ou que d’aucun appellerait le parti dit « sérieux ». Je me fais répondre toute sorte de leçon, vous vous en doutez, et notamment sur la bonne foi des élus socialistes qui ne demandent qu’à faire le Grand Soir si toutefois ils en avaient l’opportunité. Pour le cumul des mandats, c’est un peu la même musique. On vient avec des gros sabots dire « hey dis donc m’sieur, (parce que en général c’est un m’sieur) ça f’rait-y pas 15 ans que tu serais député et 20 ans que tu s’rais maire en même temps ? » Et ça c’est la version courte pour ceux qui sont pas Président d’agglo, ou de Conseil Général… Et les roquets de l’UMA de nous répondre : « Venez critiquer de l’intérieur, on a jamais pesé autant, regardez ils se sont même engagés à arrêter de cumuler ».

Mais moi, je suis pas fou, j’attends de voir les actes. Parce que sitôt que la résolution a été votée dans le parti « responsable », une levée de boucliers « réalistes » a repoussé la mesure à la saint glain glain de l’année 2011 pour être sur de prendre le Sénat. Bon mettons que c’est un argument audible pour certains. On repousse à 2012 ensuite ? Allez soit, comme ces décérébrés ont toujours tout fait pour couper les têtes qui dépassent même dans leur propre camp, il faut leur laisser le temps (2 ans en l’occurrence) pour préparer la succession de leur Majesté. Et maintenant « it’s time to go » comme dirait Helloween (celle là c’est pour toi Nath). Or, au rappel de l’échéance, tels des pays sur-endettés devant des taux d’intérêts à 18%, les cumulards se dégonflent, lèvent de nouveau le pavois avec les mêmes arguments qu’il y a 2 ans pour reculer l’application en 2014 :

  • C’est un « désarmement unilatéral » : Tiens ? Depuis quand c’est une arme de concentrer tous les pouvoirs dans les mains d’une poignée de phallocrates ? Puis avoir moins de quinquagénaires blancs et cadres ça ne peut que aider à être plus représentatif non ?
  • Il faut ajuster le curseur en fonction du nombre d’habitants sur la ville concernée : C’est vrai qu’au jeu « qui a la plus grosse ? » être maire d’une ville de 3000 habitants c’est pas terrible. Puis on passe si peu à la télé…
  • Il faut du temps pour préparer : Ah ? Parce que le mec pensait qu’il était éternel ? Il fait tout dans sa ville ? C’est l’irremplaçable super-héros ? Est-ce qu’il avoue que vu son bilan minable y a que son joli minois qui peut faire reconduire sa liste ?
  • C‘est un peu démago : Ah ? Vouloir partager le pouvoir, pour la gauche, c’est démago ? Il va falloir sérieusement que tu réfléchisses à une reconversion à la Besson.

Bref, tous les arguments sont bons pour garder son fauteuil et malheureusement à Gauche ça concerne aussi le PCF et les Verts… Alors il serait p’tetr temps de s’y mettre sérieusement.

Jusqu’où marche la carotte ?

Donc il est temps qu’on arrête de nous prendre pour des cons. Aujourd’hui les ¾ des députés sont des cumulards, une spécificité française qui donne pas envie de chanter la Marseillaise, si ce n’est pour reparler des propriétaires du sang impur dont nos sillons s’abreuvent. En 2014, à situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle (2 x lol). Il faudra bien un ou deux ans pour que le maire/conseiller général/député cumulard démissionne et passe la main en toute « responsabilité ». Comptons donc 2016! Ah mais pensez-vous, à un an des élections présidentielles et législatives ce n’est pas pensable ! Attendons Juin 2017…

J‘arrête là, vous avez compris. Comme nous ne sommes pas des ânes il serait temps qu’on arrête de marcher à la carotte, et qu’on pousse dehors les illuminés qui squattent le pouvoir depuis des années. Ça fera un bien fou, non seulement à nous mais plus largement à notre démocratie…

Changer de règle

Ma position, c’est de changer radicalement de règle. Il ne faut aucun cumul entre un exécutif municipal et un mandat national, départemental ou régional. Donc si t’es parlementaire tu n’es ni adjoint, ni conseiller régional, ni conseiller général ; si tu es adjoint ou maire tu n’es ni conseiller régional ni conseiller général ; si tu es conseiller général tu n’es pas conseiller régional. Les mandats ne doivent être renouvelable qu’une fois.

Mais putain pourquoi ?

  • c’est une mesure féministe : car le cumul est une des manières pour les hommes de squatter le pouvoir
  • ça rapproche l’élu des citoyens car il ne s’enferme pas dans son monde d’élu et a plus de temps à consacrer à son seul mandat
  • ça diversifie les élus
  • ça dépersonnalise la politique locale

Mais au fond, si on veut être logique il faut aller plus loin. Car le cumul du mandat est aussi une conséquence de la 5e République. Un député est élu sur une circonscription et s’efforce donc d’avoir une légitimité locale qu’il construit à travers un mandat local justement. Donc cela biaise immédiatement cette élection qui est éminemment nationale. Alors soyons cohérent, un petit retour à la proportionnelle s’impose ! J’en parlerais prochainement…

Romain Jammes

Advertisements

7 réflexions sur “Quand les cumulards nous prennent pour des ânes…

  1. Répondre ? Mais y a rien a répondre : vous êtes d’une logique imparable et je suis à 100% de votre avis !! Pour les présidentielles, je me suis encore fait avoir : j’ai rêvé que le PS était encore à gauche …

  2. Bien sur, vous avez raison.
    Le cumul des mandats phagocyte la vie politique Française.
    Mais ne pensez vous qu’il eût été plus juste de dénoncer l’ensemble de la classe politique ?
    En effet, le cumul ne concerne pas seulement les partis de gauche. Vous connaissez certainement des élus droitiers qui sont aussi dans ce cas là.
    C’est bien contre le principe de cumul qu’il faut réagir, non contre le cumul de droite ou de gauche. Laissons les électeurs choisir leurs élus, mais en imposant deux mandats maximum, nationaux et/ou locaux (au non de l’attachement au « peuple »).
    Cela devrait pouvoir laisser la place aux jeunes (un député de 80 ans, sauf son respect, à peut-être le droit de se reposer un peu, surtout s’il a déjà « cumulé » plusieurs législatures, et je ne vise personne). Et aussi, probablement, laisser plus de place aux femmes – dont on notera qu’elles restent malheureusement très largement minoritaires dans la vie politique.

  3. Merci pour cet article : nos député-es ont besoin d’une petite pression amicale de leurs électrices et électeurs: comment faire?

    étape 1 :
    Le site FranceTVinfo a publié un tableau des 399 députés de la nouvelle Assemblée Nationale (sur 577) qui cumulent avec un ou plusieurs mandats exécutifs locaux. Allez voir si le votre y est: http://www.francetv.fr/info/ton-depute-est-il-un-cumulard_111915.html

    étape 2 :
    A vos plumes!

    Madame la députée,

    Monsieur le député,

    Nous vous avons élu(e) le 17 juin dernier pour nous représenter à l’Assemblée Nationale pour 5 ans.

    Nous attendons de vous que vous nous y représentiez à temps plein, autant par respect de l’ensemble des électeurs qui ont participé à ce scrutin dans notre circonscription, que parce que le mandat que vous avez sollicité auprès de nous est une charge si essentielle pour l’avenir de notre pays qu’elle ne peut supporter qu’on l’accomplisse à temps partiel.

    Comptant sur votre sens des responsabilités face à cette exigence minimale de notre part, nous vous remercions de nous faire savoir à quel moment vous démissionnerez de votre mandat exécutif local ou de vos mandats exécutifs locaux, sachant que le fait de se consacrer exclusivement à votre mandat de député(e) en toute sincérité ne peut attendre qu’une loi future l’impose à tous.

    source : http://www.anticor.org

  4. Pingback: Avec Hollande, il y a urgence… ou pas ! « L'Art et La Manière

  5. Pingback: La commission Jospin se fout un peu de nous… « L'Art et La Manière

  6. Pingback: Le 5 mai pour une république féministe | L'Art et La Manière

  7. Pingback: L'art et la manière | Pearltrees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s