Archive : Les frustrés de la Bastille

Mais p***** de b***** de m**** !

Oooooooh le truc de malade ! Je vais pas passer par quatre chemins, je suis extrêmement déçu ! Toute la semaine j’avais reçu des SMS d’amis ou de connaissances me disant « Hey Romain, je vais à la Bastille dimanche on se croisera ! » J’étais assez euphorique vous comprenez ? J’avais perdu certains de vue depuis plusieurs années. Soit nos chemins s’étaient irrémédiablement séparés par le hasard de la vie, soit leur départ en province avait eu tendance à nuire à nos entrevues régulières. Depuis les vieilles connaissances de l’Université d’Evry jusqu’aux potes simplement rencontrés dans mes années geek sur des jeux en ligne, j’avais de quoi passer une bonne journée. Mais il se trouve que le hasard de l’histoire a voulu que les gens se soient un peu trop passé le mot. Alors comme 120 000 personnes ont eu la même idée, ben je n’ai croisé aucun desdis amis. Je vous laisse deviner à quel point je suis furax…

Enfin rassurez-vous tout de même. J’en connais qui l’ont plus mauvaise que moi et qui n’ont pas pu s’empêcher de faire leur petit commentaire. La mère Dufflot a récidivé à Europe 1. Elle a visiblement un petit problème avec le folklore révolutionnaire . Faut dire qu’elle est si bien installée que l’idée doit lui hérisser le poil. Elle souligne par exemple la nostalgie d’une époque où il n’y avait « pas de femme ». J’en conviens, Olympe de Gouge est un grand regret de la Révolution Française. Je précise cependant en passant que c’est sa candidate qui s’est fait huer lors de la soirée d’interpellation des candidats organisée par le collectif d’associations Feministes En Mouvement. Elle ajoute également que l’écologie est pour nous « quelque chose que l’on rajoute à la mythologie révolutionnaire ». C’est sûrement la raison pour laquelle ses militants viennent un à un nous rejoindre et que France Nature Environnement (qui rassemble plus de 3000 associations écologiste) a jugé nos propositions écologistes meilleures que celles d’Europe Ecologie Les Verts. Allez boude pas Cécile, tu l’auras sûrement ta circo. Le plus regrettable dans tout ça c’est que la VIe République pour laquelle tant de gens se sont rassemblés, c’est aussi une revendication des Verts. Alors à leur place, je féliciterais tous les participants, comme nous le faisons dès qu’une personne penche vers nos idées, plutôt que de garder son pré-carré. C’est la différence entre faire de la politique et jouer dans la cour d’école…

Mais passons, le plus frustré de tous, incontestablement, c’est notre ami Christophe Barbier pour qui la commémoration de la Commune rime avec les Goulags de l’URSS. Encore un que la 6e République doit faire pâlir. Après tout, les révolutionnaires de 1917 chantaient la Marseillaise et se voulaient héritiers historiques de la Commune de Paris. Donc, dans l’esprit d’un décérébré, révolution = république = socialisme = goulag. Allez tu repasseras quand t’auras pris des leçons d’histoire (et quand tu auras enlevé ton écharpe rouge qui me fait honte).

Je voulais ajouter Gérard Filoche au tableau de chasse. Mais finalement, je le trouve touchant de naïveté quand après un moment comme ça il appelle à l’unité. Il a peut-être oublié que le Front de Gauche reprend l’intégralité de ses revendications sociales et que François Hollande n’en reprend aucune, pas plus qu’il ne désire une 6e République. Un peu de cohérence camarade !

Définitivement, ces gens finissent par me convaincre que contrairement au candidat socialiste, nous sommes des types dangereux (pour la finance).

Bon et sinon ?

Et sinon c’était comment ? Bah c’était cool ! J’ai vu tellement de monde que j’ai vu trop peu de monde. On a chanté dans le train pour aller à Nation. J’ai participé à l’animation du cortège Front de Gauche de la culture. Je ne suis jamais arrivé à Bastille parce que la place était trop pleine. J’ai cherché en vain le cortège de Midi-Pyrénées. J’ai vu une ambiance fraternelle hallucinante, une joie de vivre et un espoir qu’on ne voit jamais avec autant d’intensité dans les manifestations. J’ai vu la Gauche dans son cœur, avec toutes ses idées et toute ses valeurs autour d’une revendication : une constituante pour une 6e République ! En bref, une révolution !

Pour le reste, je vous laisse imaginer le trésor d’inventivité des militants. Je suis surpris chaque semaine par ce que nous produisons. Cette ébullition intellectuelle et artistique montre la mesure de ce que nous sommes en train d’accomplir. Hier c’était un de ces moments historiques que je raconterai à mes petits enfant. Je dirai : « J’y étais », juste avant « vous avez qu’à lire mon blog sales gosses ! » Je vous livre la dernière vidéo que j’ai vu, et qui vaut de l’or, pour conclure cette note !

Romain JAMMES

Advertisements

3 réflexions sur “Archive : Les frustrés de la Bastille

  1. Pingback: Le 30 septembre je serai dans le cortège féministe, pourquoi ? « L'Art et La Manière

  2. Pingback: Le 5 mai pour une république féministe | L'Art et La Manière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s